Serenity

Loisirs et Média

13 janvier 2010

Seabiscuit

Né au haras de Claiborne Far dans le Kentucky. Seabiscuit, petit et boiteux ne suscite guère l'intérêt lors de ses 2 premières années. Propriété de Gladys Mills Phipps, il est surtout connu pour être un gros dormeur et un gros mangeur. Son entraineur, Sunny Jim Fitzsimmons ne lui porte que peu de temps malgré un certain potentiel. Il est finalement vendu pour 8000 dollars (100 000 dollars actuel) à Charles S. Howard, un entrepreneur fortuné après un début de carrière en demi teinte dans des courses de seconde catégorie.

seabiscuit

Seabiscuit est confié à l'entraineur Tom Smith et au jockey Red Pollard qui vont révéler tout son potentiel. Il remporte plusieurs victoires sur la cote Est et fait forte impression en remportant deux courses en Californie en 1936. L'année suivante il passe dans des catégorie supérieures et gagne les deux courses préparatoires à la prestigieuse épreuve californienne "le Santa Anita Handicap". Malgré tout il perd la course sur le fil qu'il a pourtant mené de bout en bout. Cette défaite est vraisemblablement imputable à Red Pollard qui a perdu l'usage d'un oeil lors d'un entrainement.
Cette incident de parcours n'entrave pas la réputation montante du petit cheval qui gagne les 3 courses suivantes. Il est alors considéré comme le meilleur cheval de californie.

De retour sur la cote est où les courses sont réputées plus relevées, il accumule également les succès avec 11 victoires sur 15 courses. A la fin de l'année 1937 il a accumulé plus de 170 000 dollars de gains le plaçant dans le haut du tableau.

L'année suivante, SeaBiscuit engrange de nouvelles victoires mais doit se passer de Red Pollard blessé, pour sa deuxième tentative dans la Santa Monica Handicap. C'est George Woolf qui le remplace, mais ils échouent à nouveau avec un surpoids de 14 kilos.

Au sommet de sa popularité les médias font pression pour que Seabiscuit affronte enfin War Admiral considéré comme le meilleur cheval des États Unis. Les discussions pour organiser la rencontre n'avancent pas , ce qui n'empêche pas Seabiscuit de remporter sur invitation, sa confrontation en tête à tête avec Ligaroti un autre grand champion des hippodromes Californiens.

Le 1er novembre 1938 a enfin lieu le "match du siècle" contre War admiral qui consacrera le meilleur cheval des États Unis. La course, suivi à la radio par 40 millions d'américains (un record pour l'époque) et par 40000 spectateurs, a lieu à Baltimore sur l'hippodrome de Pimlico.

War Admiral grand favori est battu de 4 longueurs par Seabiscuit qui est alors sacré cheval de l'année.
Une rupture du ligament va alors mettre sa carrière entre parenthèse. Mais avec l'aide de Red Pollard lui aussi dans une mauvaise passe, Seabiscuit va petit à petit récupérer laissant entrevoir un come back tant attendu.

En 1940 de nouveau sur le circuit, le petit cheval va rapidement retrouver les chemins du succès. C'est à ce moment qu'il va gagner, devant 78000 personnes la seule course manquante à son palmarès : le Santa Monica Handicap. Cette course sera également la dernière pour Seabiscuit qui prends alors une paisible retraite à Ridgewood Ranch, après avoir gagné 437000 dollars de gains. Il meurt en 1947 et intègre le Hall of Fame des courses américaines.

Seabiscuit_workout_with_GW_up

Posté par firefly17310 à 18:38 - Le saviez vous? - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires

Poster un commentaire